Centrafrique : Les scrutins du 30 décembre 2015 un « succès incontournable. Dixit Parfait Onanga-Anyanga

  • LEFACTEUR
  • NATION
Centrafrique : Les scrutins du 30 décembre 2015 un « succès incontournable. Dixit Parfait Onanga-Anyanga

Les résultats partiels de l’élection présidentielle en Centrafrique donnaient jusqu’à lundi matin Faustin Archange Touadéra, l’ancien Premier ministre de François Bozizé, largement en tête sur un quart des électeurs inscrits devant Anicet Georges Dologuélé, l’un des favoris. En attendant les résultats définitifs, le chef de la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation en Centrafrique (Minusca) a appelé les Centrafricains à attendre la proclamation des élections dans le calme.

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour la République centrafricaine, Parfait Onanga-Anyanga, a apprécié le déroulement des élections présidentielle et législatives du 30 décembre qui, selon lui, ont été « marquées par une participation massive des électeurs centrafricains ».

Le chef de la Minusca a encouragé les Centrafricains à aller jusqu’au bout de ce processus qui vise l’élection de nouvelles autorités. « Il tient à exprimer la volonté de la communauté internationale à accompagner les futures autorités dans leurs efforts vers plus de sécurité, une meilleure gouvernance et la mise en place de programmes de développement socio-économiques qui puissent bénéficier à tous les Centrafricains », selon un communiqué.

Evoquant la nécessité de vivre en paix, Parfait Onanga-Anyanga a souligné qu’un dialogue plus profond entre les Centrafricains sera indispensable pour avancer sur la voie de la réconciliation nationale, « un objectif qui ne pourrait être atteint sans s’attaquer avec courage et détermination au fléau de l’impunité ». Pour ce faire, il a appelé à la vigilance face aux ennemis de la paix qui, bien que minoritaires, « gardent une capacité de nuisance ».

Le représentant spécial a réaffirmé que la Minusca et la famille des Nations unies « resteront aux côtés des autorités de la transition, sous la conduite du chef de l’Etat de la transition, jusqu’au terme de leur mandat ». Il s’est réjoui de leurs efforts qui ont conduit à l’organisation effective de la consultation du 13 décembre et des scrutins du 30 décembre, ainsi que pour l’ensemble de leur mandat.

« La Minusca continuera de jouer son rôle de catalyseur de l’appui international pour une réponse coordonnée et soutenue aux besoins de paix, de justice et de développement durable au profit de la République centrafricaine », conclut Parfait Onanga-Anyanga.

Nestor N’Gampoula

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LEFCATEUR. lf.info@yahoo.fr / tél.(+236)72502471 -  Hébergé par Overblog