CENTRAFRIQUE / L’investiture du président Faustin Archange Touadéra se pointe à l’horizon. Et avec un budget très exorbitant.

  • LEFACTEUR
  • POLITIQUE

Prévu pour le 30 mars 2016, la cérémonie d’investiture du nouveau président élu démocratiquement par la voix des urnes, Faustin Archange Touadéra se pointe à l’horizon. Mais avec un budget très exorbitant à tel enseigne que cela a suscité des critiques sévères au regard de la situation de crise que traverse la République Centrafricaine.

Au regard des deux comités préparatoires à l’investiture du nouveau président de la République, Faustin Archange Touadéra, il y a lieu de dire que beaucoup des compatriotes déplorent l’organisation du comité préparatoire. Signalons qu’il y a deux comités chargés de l’organisation de l’investiture à savoir un Comité chargé de l’organisation et un autre chargé de la supervision. L’on se demande pourquoi ? Pour l’homme de la rue, c’est une manière de gonfler l’effectif des membres organisateurs pour le partage des miels.

Car c’est une dernière manifestation de grande taille qui nécessite une grosse somme d’argent et dont une autre occasion ne se présentera pas. Si la ministre d’Etat en charge de l’Agriculture et du monde Rural a été choisie comme présidente chargée de l’organisation, cela prouve à suffisance qu’elle est l’unique femme qui a fait ses preuves dans la gestion des affaires de l’Etat. Etant ministre de la Défense Nationale, elle a laissé une trace positive à son successeur. Le moins que l’on puisse déplorer se trouve être le nombre des invités conviés à la cérémonie dudit investiture. Il est certain que c’est une cérémonie qui marque la fin de la période transitionnelle et malgré tout le peuple Centrafricain a prouvé sa maturité en surmontant tous les obstacles afin d’opter un vote de sanction. Mais, d’aucuns Centrafricains n’ignorent que, le pays traverse une période assez difficile. Et n’eut été l’intervention de la Communauté Internationale, qu’allaient être les conditions de vie des fonctionnaires et Agents de l’Etat centrafricains?

Selon certaines bouches, le budget de la cérémonie s’élevait à 1.500.000.000 (un milliard cinq cent) de FCFA. Pour la simple raison que le régime transitionnel a envisagé invité les hautes personnalités du quatre coin du monde pour assister à la cérémonie de l’investiture. Il a fallu l’intervention du nouveau élu, Faustin Archange Touadéra, qui a revu le montant à la baisse, Au moment où le pays a besoin de soutien de l’extérieur, certains fils du pays veulent faire comprendre à l’extérieur que l’argent y ait dans le pays. Entre temps les enseignants à l’Université sont en grève et que les fonctionnaires et Agents de l’Etat centrafricains attendent avec peine le versement des deux mois d’arriérés de salaire promis par la Cheffe de l’Etat Catherine Samba-Panza.

LEFACTEUR

LEFCATEUR. lf.info@yahoo.fr / tél.(+236)72502471 -  Hébergé par Overblog