CENTRAFRIQUE / Le DG de la gendarmerie refuse de passer service malgré son limogeage

  • Romain de SANGBILEGUE
  • LU AILLEURS
CENTRAFRIQUE / Le DG de la gendarmerie refuse de passer service malgré son limogeage

Colonel Valentin Kikobet-Pataki, Directeur Général de la Gendarmerie nationale s’oppose depuis quelques jours à la passation de service entre lui et son adjoint qui devrait assurer l’intérim jusqu’à la nomination du nouveau DG.

A plusieurs reprises, l’inspecteur chargé de conduite cette passation s’est présenté sauf que le colonel refuse de se soumettre. Le Directeur Général de la gendarmerie a été relevé le 25 mars 2016 par Catherine Samba-Panza sur proposition du ministre de la sécurité publique, le général Sambia. Mais depuis lors, la passation de service pose problème.

Ce limogeage serait lié aux multiples détournements de fonds et des actes sournois posés à la tête de la gendarmerie par le colonel Valentin Kikobet-Pataki. De sources autorisées, le Directeur Général de la gendarmerie a décidé de défier le ministre de la sécurité publique, le général Sambia qu’il accuse d’être à l’origine de son limogeage. Le dernier refus de ce cadre de la gendarmerie de passer el service à son adjoint, censé assurer l’intérim, remonte à la journée du jeudi dernier. Selon nos sources, le colonel Matongo et un inspecteur d’Etat se sont rendus, hier au bureau du Directeur Général de la gendarmerie pour cette passation de service mais, ce dernier ne s’est pas présenté comme d’habitude.

Le colonel a voulu faire le travail à son absence sauf que l’intérim qui n’est autre que DG adjoint a souhaité que cela soit fait à la présence du limogé. Le Directeur Général de la gendarmerie n’a pas été joignable pour des précisions sur ce dossier. Au niveau du ministère de la sécurité publique, on essaie de calmer les esprits. Un cadre de ce département a confié à Sangbilegue que l’inspecteur va dresser son rapport pour permettre à ce que des décisions soient prises « le DG pense qu’il peut jouer sur le temps puis que le gouvernement est partant mais il se trompe. Il s’agit là, d’une affaire d’Etat qui sera traitée par la nouvelle équipe.

Il risque gros dans cette affaire parce que cela relève de l’indiscipline puis qu’il tente de défier les autorités » a t-il expliqué. Selon nos sources, le colonel Valentin Kikobet-Pataki est soutenu par de nombreux officiers de la gendarmerie qui accusent le ministre Sambia de s’être opposé à leurs galons.

Romain de SANGBILEGUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LEFCATEUR. lf.info@yahoo.fr / tél.(+236)72502471 -  Hébergé par Overblog