Futur gouvernement: le général de brigade Mahamat Ousman Mahamat Premier ministre ?

  • JYNALI / kangbindara
  • LU AILLEURS
Mahamat Ousman Mahamat
Mahamat Ousman Mahamat

La liste d’un gouvernement dit d’union nationale de 30 membres dont le chef est le général de brigade Mahamat Ousman Mahamat est parvenue à la rédaction de Kangbi-ndara. Joint au ttéléphone par la rédaction, le haut gradé centrafricain dénonce « un coup bas politique » et dit prendre l’opinion nationale et internationale à témoin.

D’après les informateurs de Kangbi-ndara, cette liste est conçue au Cameroun voisin et qu’elle serait monté à dessein de réduire les chances d’entrer dans un plausible futur gouvernement de certaines personnalités centrafricaines entre autres de l’activiste Gervais Lakosso et Mahamat Ousman Mahamat ainsi que de bien d’autres ?

« Je n’ai jamais été consulté pour assurer les fonctions de Premier ministre dans un quelconque gouvernement fut-il d’union nationale ou d’union sacrée. Ce n’est une nouveauté en Centrafrique qu’à l’approche d’un éventuel remaniement ministériel certains s’activent dans le seul but d’alimenter le désordre. C’est un coup bas politique de moindre empleur. Je prends l’opinion nationale et internationale à témoin de cette mesquinerie provocante », récuse avec fermeté le général de l’armée régulière centrafricaine Mahamat Ousman Mahamat.

Evidemment, contrairement au gouvernement du Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji ce montage de ramonage paraît revigorant du fait qu’il considère les différentes représentations notamment les plates-formes religieuses, la société civile, les groupes armés et les partis politiques. Ceux qui ont perçu cette liste déduisent qu’elle ne raccommode pas simplement parce que des individus fichés à la Cour pénale internationale de la Haye pour plusieurs chefs d’accusation en rapport avec la récente crise en font parti.

De l’avis d’un diplomate centrafricain, si jamais cette liste se révèlerait réelle avec le temps, ne serait que partiellement, il n’est point de doute que le Président de la république Faustin Archange Touadera n’a plus de tour dans sa besace pour ainsi se moutonner d’un tel gouvernement. « Il est encore temps qu’il fasse faire demi-tour », estime le diplomate.

JYNALI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LEFCATEUR. lf.info@yahoo.fr / tél.(+236)72502471 -  Hébergé par Overblog