Bientôt Parfait ONIANGA personna non grata en Centrafrique ?

  • LEFACTEUR
  • POLITIQUE

Parfait OniangaDe sources bien informées et proches des milieux diplomatiques et onusiennes l’actuel patron de la Minusca, Parfait ONIANGA ANIANGA, se trouverait dans une situation d’expulsion du territoire centrafricain pour cause de graves manquements à ses obligations de diplomate et du moindre car faudrait-il le rappeler, celui-ci est le représentant du Secrétaire général des Nations unies ici en Centrafrique.

L’affaire ONIANGA remonte à son intervention la semaine dernière sur les ondes de nos confrères de la radio France internationale (RFI) où il a cru devoir dévoiler au monde entier que c’est lui le chef de l’exécutif de la république centrafricaine en lieu et place du professeur des mathématiques Faustin Archange Toudéra qui pourtant avait reçu la confiance des concitoyens pour être au palais de la renaissance suite aux récentes élections présidentielles et législatives qui mis fin à une longue et fatidique période de transition

En effet si l’actuel, gouvernement que dirige Mr Mathieu Simplice Sarandji comprenait que la RCA est un pays souverain, M. ONIAGA devrait déjà être déclaré personna non grata pour cause d’usurpation des fonctions de chef de l’Etat centrafricain car ce médiocre diplomate s’est permis de déclarer sur RFI que la position du ministre de la sécurité publique qui avait indexé le contingent pakistanais de la Minusca pour son laxisme face aux massacres des populations de la ville de Kaga-Bandoro par les mercenaires étrangers de la séléka. Face à la ferme position du ministre BOKASSA qui n’entend pas fermer les yeux et la bouche sur les errements de la Minusca, ONIANGA s’est permis de constituer en chef de l’exécutif centrafricain pour déclarer haut et fort à qui veut l’entendre que la position du ministre Jean Serge BOKASSA n’engage pas le gouvernement centrafricain ! Voilà une preuve palpable qui démontre clairement l’usurpation des fonctions du président de la République centrafricaine par M. ONANGA. N’eut été la faiblesse du chef de l’Etat Touadéra et de son premier ministre Sarandji, l’Usurpateur ONANGA devrait déjà être bouté hors des frontières de la RCA. Hélas ! à peine avoir goûté le miel du pouvoir de l’Etat le duo Touadéra-Sarandji a très vite perdu le sens de la souveraineté de la RCA pour se plier aux injonctions de la Minusca qu’ils pensent être leur seul ange gardien.

Cependant, il faudrait toujours rappeler au professeur président Toudéra qu’il a intérêt d’être à l’écoute de la population centrafricaine qui lui a confié la destinée de l’Etat et non de continuer à agir aux seuls ordres de la Minusca qui en principe s’est installée dans le pays pour accompagner le gouvernement et non de se substituer aux autorités nationales. En attendant la suite à donner aux revendications de la société civile qui ne cesse de réclamer le départ du sol centrafricain de la Minusca, le peuple centrafricain attend voir le président Touadéra demandé dans l’immédiat le départ sans conditions et sans délai du contingent Mauritanien de la Minusca qui est rejeté par les populations de Bambari et le contingent pakistanais qui est vomi par la population de Kaga-Bandoro car, il ne faudrait pas perdre de vue que la Journée du lundi  octobre 2016 décrétée « ville morte » par la plateforme de la société civile qui a été observée à 95% par les habitants de Bangui où réside une grande partie des intellectuels du pays est un signal fort qui doit interpelé les nouveaux tenants du pouvoir de l’Etat centrafricain.

C’est ici le lieu et le moment indiqué pour alerter le président Touadéra et son gouvernement qu’après la prompte et farouche réaction des populations de Bangui qui ont exprimé leur ras le bol contre les forces onusiennes le lundi 24 octobre dernier, il ne fait aucun doute que les prochains jours s’annoncent plus forts et compliqués si les autorités nationales continuent de faire la sourde oreille aux cris et aux exigences des populations.   

Sagem / LEFACTEUR 

 

 

LEFCATEUR. lf.info@yahoo.fr / tél.(+236)72502471 -  Hébergé par Overblog