CENTRAFRIQUE/ ONG " KWA TI YAKA" au secours des élèves du village Gbabou, à 3 km sur la route de M'Baïki

  • Sagem
  • SOCIETE

Remise des kits scolaires C’est le vendredi 20 janvier que l’ONG KWA TI YAKA a procédé à la remise des kits scolaires composés des cahiers, stylos, ardoises, crayons, gommes, craies, registres etc… aux élèves du village Gbabou situé dans la circonscription de Bimbo1 à environ 3 Km du village Nzila sur la route de Mbaïki. La cérémonie qui s’est déroulée en présence des notables, des populations de la localité et des enseignants et élèves a été ponctuée par plusieurs interventions.

Tout a commencé par le mot de bienvenue du Chef de village Gbabou monsieur Sylvain Béfio qui a exprimé sa joie et celle de l’ensemble de ses administrés pour accueillir leurs hôtes et à exhorter les parents et élèves de faire bon usage des matériels scolaires qui vont être mis à leur disposition par l’ONG « KWA TI YAKA. »

Salle de classePour le Coordonnateur de l’ONG « KWA TI YAKA » qui a d’abord commencé ses propos par la présentation des vœux de l’année 2017 au nom de son entité,  à toute la population du village Gbabou. Il a rappelé que « les évènements tragiques que le pays a connu ont pour conséquences la dégradation du système éducatif aussi bien au niveau social qu’au niveau des infrastructures de base et au niveau de la sécurité alimentaire. Il a indiqué que pendant cette période de crise, l’inquiétude, l’incertitude, la peur et le manque de moyens financiers ont obligé certains parents à ne pas envoyer leurs enfants à l’école tant bien même que celle-ci est ouverte. Les parents ont préféré laisser leurs enfants aller aux champs ou encore à la cueillette. Monsieur x a déclaré que l’Education est un droit élémentaire pour tous les enfants même si ceux-ci se trouvent dans une situation sociale d’urgence. Selon le Coordonnateur de l’ONG « KWA TI YAKA », la perte des moyens de production des parents a énormément contribué à l’insécurité alimentaire car l’on constate que des petites quantités de repas sont servis dans la journée et de fois l’on peut passer deux jours sans manger. Monsieur x a indiqué que le village Gbabou est confronté à de nombreux problèmes dont ceux qui sont liés au manque des infrastructures et matériels didactiques scolaires ainsi que le personnel enseignant qualifié. C’est tout ceci qui a conduit l’ONG « KWA TI YAKA » de diligenter dans le village Gbabou une mission multisectorielle sur les secteurs de l’Education, de la santé et de la sécurité alimentaire. Les objectifs de cette mission visent à évaluer les besoins des populations et évaluer les réponses. C’est ainsi qu’à la suite de cette mission l’ONG a mis en place un mécanisme de renforcement des capacités des parents à travers les activités génératrices des revenus afin de leur permettre de faire face efficacement aux besoins de leurs enfants. Pour terminer ses propos le Coordonnateur de l’ONG « KWA TI YAKA » a rassuré l’assistance que le partenariat entre son entité et le village Gbabou débute ce jour du 20 janvier 2017 par les secteurs de l’Education et la sécurité alimentaire et les autres secteurs tels que le Watch et la santé vont suivre très prochainement.

Preparatif des classesLe dernier à prendre la parole lors de cette cérémonie c’est le Directeur de l’école Gbabou qui a indiqué que ces kits scolaires qui sont mis à la disposition des élèves de son établissement viennent à point nommé car beaucoup des parents éprouvent des difficultés pour payer à leurs enfants les effets scolaires. Aussi l’école manque cruellement des matériels didactiques. Selon ce dernier, l’apport de l’ONG « KWA TI YAKA » est soulagement pour les parents, les élèves et la direction de l’école Gbabou.

Kits scolairesIl faudrait signaler que les élèves de l’école Gbabou étudient à même le sol sous un hangar et sous les arbres ce qui perturbe la tenue des cours quand il y’a pluie. En outre la population se plaint le problème de l’axe qui mène au village Gbagbou qui devient impraticable pendant la saison pluvieuse. Ceci étant, elle lance un appel au gouvernement et aux partenaires de trouver des palliatifs à ce problème afin de désenclaver le village Gbabou pendant toute la période de l’année. 

Sagem / LEFACTEUR

 

LEFCATEUR. lf.info@yahoo.fr / tél.(+236)72502471 -  Hébergé par Overblog