Containers des armes : La Minusca est prise les mains dans le sac

  • Simonie MAKOSSA
  • REVELATION

Les forces navales et les douaniers basés au port amont de Bangui ont découvert dans deux containers des armes de guerre en provenance de Douala. 6 DKM, 19 M16, 140 bérétas avec chargeurs et manuels, 33 masques à gaz ainsi que plusieurs effets militaires ont été retrouvés dans l'un des deux containers sous douane.

Selon un colonel de la douane sous l'anonymat, le camion en provenance de Douala est arrivé au port amont depuis le 23 février dernier. Sur le bordereau d'envoi, il est mentionné « Carabines » et « pistolets Tazr » c'est à dire « pistolets en plastique ». Informée, une foule s'est entassée devant le portail du port Amont pour observer ces armes mais empêchée par les forces de l'ordre. Sur les deux containers sont affichés des documents de la Minusca.

Selon le directeur de communication et de l'information de cette institution onusienne monsieur Hervé VEROOSHEL, ces armes appartiennent réellement à la Minusca et sont destinées à la police Jordanienne. Il a ajouté que les autorités compétentes du pays sont toutes au courant de l'arrivée de ces armes.

Trois ministres à savoir celui de la sécurité et de l'administration du territoire Jean Serge BOKASSA, Joseph YEKITE de la défense et enfin Flavien MBATA ministre de la justice y compris le procureur de la république sont arrivés sur les lieux. Selon le procureur de la république, une enquête est déjà ouverte et aucune autorité ne s'est prononcée pour le moment et les armes découverts sont confisqués chez les forces navales qui sécurisent le port.

Malgré des échanges entre les membres du gouvernement présents et les responsables de la Minusca, ces armes n'ont pas été libérées à la Minusca. Tel est le paradoxe qui préoccupe la population pour l'instant à Bangui. Entre temps, le gouvernement a intimé l'ordre de garder les deux containers sous haute surveillance en attendant les résultats des enquêtes enclenchées.

Soulignons que le chauffeur du camion d'origine Peuhls Camerounais a déclaré que c'est pour lui la sixième fois de conduire ce genre de marchandises dont il n'a jamais eu connaissance du contenu. Tantôt il conduit les containers à Ndele où les hommes du Mouvement pour le Progrès en Centrafrique (MPC) se sont installés. Il a poursuivi qu’il a déjà effectué deux voyages du genre à Bambari.

Ces armes viennent d’Akwaba une ville de Jakarta via Douala avant d’être acheminées à Bangui ».

Simonie MAKOSSA

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Angelilie 23/03/2017 13:55

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement. N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir

LEFCATEUR. lf.info@yahoo.fr / tél.(+236)72502471 -  Hébergé par Overblog