CENTRAFRIQUE: Parler vraiment de Coup d'Etat à l'heure actuelle, c'est vraiment idiot. Dixit Bertin B. GREKOÏ

  • Simplice Mogo Sage
  • INTERVIEW

 

Les questions politiques, sociales et économiques sont autant de choses qui ont fait l’objet d’une interview que le jeune opérateur économique centrafricain Benjamin Bertin Grekoï (BBG) a bien voulu accordée à notre rédaction dans le seul soucis d’éclairer la lanterne de nos lecteurs sur l’actualité nationale. Voici ci-dessous l’intégralité de cette interview.               

 

LF : Bonjour monsieur, présentez-vous à nos lecteurs

BBG : Je suis Bertin Benjamin GREKOÏ, opérateur économique centrafricain

LF : Suite à vos révélations au sujet d’un pseudo Coup d’Etat parues dans nos colonnes en date du 19/07/2017, avez- vous d’autres détails ?

BBG : Parler de Coup d’Etat à l’heure actuelle, je dirai que c’est idiot. Excusez- moi, je n’injure personne mais, voyez seulement la situation où se trouve actuellement notre pays. Nous sommes tombés plus bas et la priorité qui doit nous gouverner tous c’est qu’on unisse nos idées et toute notre énergie pour relever le pays.

LF : M. BBG, vous connaissez mieux certains compatriotes très contestés par les centrafricains tels que Didacien Kossimatchi, Joachim Kokate et autres qui se disent toujours travailler pour les régimes en place, pensez – vous que ceux –ci sont capables d’aider l’actuel régime de Touadera ?

BBG : Je préfère d’abord parler aux hommes politiques en général et particulièrement aux gouvernants qu’avant de traiter avec une personne, il faudrait tout de suite chercher à comprendre si cette dernière est un quelqu’un de responsable et ajouter à ceci, sa moralité. Pour revenir à ces lugubres personnalités que vous avez citées, je vous dis tout simplement que je ne veux pas parler des gens qui sont très nuisibles pour notre pays. D’ailleurs, ce n’est pas seulement ceux dont vous venez de citer car leur liste est longue et je connais un certain Armand Lenga, sujet congolais de l RCA qui faisait partie de cette bande spécialisée dans les fiches mensongères sous l’ancien régime de François Bozizé. Ces bandits ont fait beaucoup de torts à certains de nos compatriotes à travers leurs pratiques mensongères.

N’eût été l’intervention du général Nouganga, moi –même je serais déjà mort suite à un montage grossier de ce Lenga avec sa bande

LF : L’histoire politique de la RCA a démontré que les Coups d’Etat survenus dans le pays se préparent toujours en France. Alors que pensez- vous des voyages du PAN et du Chef de l’opposition Anicet Dologuélé actuellement ?

BBG : concernant les voyages du Président de l’Assemblée Nationale (PAN) et du député Dologuélé en France, je dirai que si c’est pour une bonne cause, ils seront bénis mais si c’est pour comploter contre le pays, soyez rassurer qu’ils seront maudits car qui pouvait réaliser que Touadéra allait gagner les élections ? C’est Dieu seul. Donc aucune personne humaine ne peut combattre la volonté de Dieu. Il faut laisser Touadéra finir son mandat et nous allons aux nouvelles élections. J’espère seulement que Dologuélé ne va pas tenter de ternir son image car il est toujours en bonne position concernant les prochaines consultations populaires dans ce pays.

LF : Sur les réseaux sociaux, certains Diaspora de la France ont mis en garde Dologuélé par rapport à un meeting qu’il entend tenir courant  ce mois de juillet en France. Ne pensez- vous pas que c’est une démarche qui vise la déstabilisation du pouvoir de Touadéra ?

BBG : Ce sont des gens apeurés qui voient les coups d’Etat partout. Nous sommes en démocratie si quelqu ‘un veut tenir une réunion ou un meeting, il faut venir écouter ses idées. Il se pourrait que cela soit profitable à l’œuvre du relèvement du pays

LF : M. B.B.G, les régions de l’Est de la RCA (Bangassou, Zémio, Alindao....) qui étaient épargnées durant toute la période de la crise, sont en ébullition aujourd’hui. Qu’est-ce que vous avez à dire sur cette situation ?

BBG : La zone de l’Est de notre pays est ma région maternelle car ma mère y est originaire. Pour répondre proprement à votre question, je dis que la guerre qui est transposée dans cette partie du pays est une conquête des richesses naturelles et il nous revient à nous centrafricains de dénoncer à vivre voix cette situation que les gens sont en train de nous imposer. Nous n’allons pas continuer à camoufler la vérité. Regarder en RDC, les congolais ont fait la lumière sur la mort de leur Président fondateur Pascal Lumbumba mais, chez-nous ici en RCA qu’on est – il de la mort de Boganda ?

LF : Le Cameroun aurait fermé sa frontière avec la RCA. En votre qualité d’Opérateur économique, que pensez de cette décision ?

BBG : C’est de notre faute car tous les produits qui viennent et de l’Europe et se retrouvent au port de Douala, transitent par le port de pointe Noire du Congo Brazzaville. Il y avait un projet qui devrait faciliter l’importation de nos produits à partir de Pointe Noire, mais hélas, nos dirigeants ont abandonné ce projet ce qui fait nous dépendant entièrement du Cameroun sur tout ce qui est produits en provenance de l’occident certains pays du continent africain.

LF : Avez – vous un conseil à donner au Président Touadéra et au gouvernement par rapport à la gestion du pays ?

BBG : je saisis l’occasion pour présenter d’abord mes condoléances au Président Touadéra, car j’ai appris qu’il est éprouvé. Je conseille au Président Touadéra de revoir son entourage pour lui permettre de marcher sur le bon chemin concernant la conduite des affaires de l’Etat. Je conseille également à mes compatriotes de cesser avec les mensonges. Il y a trop de menteurs qui créent les problèmes et la division au sein des fils et filles de ce pays. Il faut faire comme un homme politique de ce pays que je connais, il s’agit de M. Désiré Kolingba qui ne se prête jamais aux racontars.  Quand vous venez lui parler du mal de quelqu’un, il vous arrête aussitôt et vous dit que vous avez aussi déjà parlé mal en son nom quelque part donc, il vous renvoie. Pour finir, je demande au Président de la République de veiller sur l’ensemble du territoire national car nos compatriotes souffrent à l’intérieur du pays. Je me propose également de m’étaler sur l’histoire de notre pays à la prochaine occasion

Je vous remercie

Propos recueillis par

Sage Simple M

 

LEFCATEUR. lf.info@yahoo.fr / tél.(+236)72502471 -  Hébergé par Overblog