SOMMET UA : Une occasion de Touadéra de plaider pour la mise en application effective du nième Accord de paix de Rome.

Encore une occasion s’offre au président centrafricain Faustin Archange Touadéra, qui penne depuis plus de dix sept mois à la suite de son accession démocratique à la magistrature suprême de rétablir la paix, la sécurité et l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire comme promis dans ses priorités à la nation.

Le Sommet de l’Union Africaine qui s’ouvre ce lundi 3 juillet à Nairobi se présente de tous les observateurs attentifs de la vie politique centrafricaine comme une ultime occasion au président Touadéra, de décrocher auprès de ses pairs une résolution forte dans le cadre de la mise en œuvre du récent Accord de paix signé à Rome le 19 juin 2017.

En effet il y’a seulement deux choses qui  demandent à mettre en place pour voir revenir à la raison toutes les parties signataires de cet Accord de Rome. Il s’agit notamment de : 1/ De la mise en place d’un organe de répression  des réfractaires audits  Accord; 2/ Un chronogramme claire pour la mise en œuvre de l’Accord. Voilà les deux points qui doivent constituer les  préoccupations de Touadéra à Nairobi afin qu’il espérer ramener la paix en Centrafrique dans les prochains mois à venir.

Sagem   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LEFCATEUR. lf.info@yahoo.fr / tél.(+236)72502471 -  Hébergé par Overblog