CENTRAFRIQUE/« Je ne salue pas les gens qui divisent mon peuple et qui ont les mains souillées du sang de mon peuple à savoir l’Ambassadeur de France ».Dixit Pascal Bida Koyagbele

  • Johnny Yannick Nalimo
  • LU POUR VOUS
Charles Malinas & Pascal Bida Koyagbele
Charles Malinas & Pascal Bida Koyagbele

Décidément, le leader des paysans centrafricains Bida Koyagbele n’en est pas à sa dernière scène d’humiliation des "personnalités" en Centrafrique. Cette fois, il vient de refuser de serrer la main gracieuse de Charles Malinas, ambassadeur de France en Centrafrique.

L’acte s’est produit ce 25 juin 2016 lors des obsèques de Carole Lakoué, fille défunte de l’ancien Premier ministre centrafricain Enoch Derant Lakoué. Evidement c’est lors des obsèques de Carole Lakoué, mère des deux premiers fils de Bida Koyagbele, décédée le 16 juin 2016 à Brazzaville au Congo, que l’humiliante scène qui a incontestablement causé la stupéfaction plus d’un s’est produite ce samedi dans le 7e arrondissement de Bangui au domicile de la Famille Lakoué où ont été organisés les obsèques de la regrettée.

En effet c’est après le départ du Président de la République Faustin Archange Touadera mais en présence de la Première Dame centrafricaine Brigitte Touadera, de l’épouse du Président congolais Antoinette Sassou N’Guessou, du représentant de la Famille Zouma dont Bida Koyagbelele est lié, de l’ancien Premier ministre Nicolas Tiangaye, de l’ancien Président du Conseil National de Transition Alexandre Ferdinand N’Guendet, de l’actuel Président de l’Assemblée Nationale Abdou Karim Meckassoua, du député de Boali et Secrétaire général du patri travailliste Kwa na Kwa (KNK) Bertin Béa et de bien d’autres personnalités centrafricaines et étrangères que Bida Koyagbele a instruit ses deux fils de passer à l’acte qui consiste à ne pas saluer l’ambassadeur de France.

Le diplomate français s’est levé pour le recueillement avant de saluer la famille de la défunte. Au tour de Bida Koyagbele, ce dernier refuse de lui serrer la main en dépit de l’insistance de son beau-père Enoch Derant Lakoué. Humilié, l’ambassadeur de France Charles Malinas était obligé de quitter les lieux par la petite porte.

« Je ne salue pas les gens qui divisent mon peuple et qui ont les mains souillées du sang de mon peuple à savoir l’Ambassadeur de France que j’accuse par la même occasion. Ainsi j’accuse aussi la France.», Justifie-t-il son acte.

Il convient de rappeler que c’est la deuxième fois en moins de deux moins que l’agroindustriel centrafricain Bida Koyagbele se prive de serrer la main de ceux qu’il qualifie de « mains souillées ». Le mois dernier, il a refusé de saluer le franco-centrafricain Eric Neris Massi alors porte-parole de l’ex coalition rebelle de la Séléka. Si pour certains ce geste humiliant n’était pas prévisible, d'autres s’y attendaient et savaient que le leader des paysans et du Mouvement Kité est loin de s’arrêter là.

Johnny Yannick Nalimo

LEFCATEUR. lf.info@yahoo.fr / tél.(+236)72502471 -  Hébergé par Overblog