CENTRAFRIQUE / Qui sont les groupes marginalisés ? et Pourquoi les incorporer dans le processus électoral et politique en Centrafrique ?

  • LEFACTEUR
  • SOCIETE
CENTRAFRIQUE / Qui sont les groupes marginalisés ? et Pourquoi les incorporer dans le processus électoral et politique en Centrafrique ?

L’école des Métiers d’Arts organise une journée Porte Ouverte du 15 au 17 avril dernier ,autour du thème « La Francophonie et les arts pour la consolidation de la paix durable en Centrafrique ».

Mercy Corps en collaboration avec l’IRI (International Institut Republic) organise dans la salle polyvalente de la FATEB un Forum du 19 au 20 Avril sur le thème : « Incorporation des groupes marginalisés dans le processus électoral et politique en Centrafrique »

18 participants venus des provinces et 20 participants de BANGUI, discuteront et travailleront sur la problématique d’incorporation des groupes marginalisé dans le processus électoral et politique en Centrafrique.

Selon la convention 165 de l’O.I.T (Organisation Internationale du Travail) qui protège les peuples autochtones et indigènes, il est important qu’à travers ce Forum que les participants aient des réponses aux questions suivantes : Qui sont les personnes marginalisées ?et Pourquoi ces personnes sont marginalisées ? Comment impliquer les groupes marginalisé dans la vie sociopolitique du pays.

Les personnes marginalisées sont généralement les femmes ,personnes handicapées, les peuls ,les pygmées. Cependant la Constitution de la République Centrafricaine stipule dans son article 5 « Tous les être humains sont égaux devant la loi sans distinction de race d’origine de région de sexe de religion d’appartenance politique et de position sociale »

La loi garantie à l’homme et à la femme des droits égaux dans tous les domaines . « Si l a loi fondamentale du pays garantie l’égalité, la protection l’accès à l’information ,la justice ,l’éducation, parfois cette loi reste loin de la réalité. S’agit –il de l’ignorance de la loi ou du non respect de la Constitution ? je ne pense pas. Mais des facteurs déterminants rentrent en jeu créent et favorisent la marginalisation des groupes de citoyens » a déclaré Monsieur ALLAOUA CHELBI Responsable du Programme SPE à Mercy corps dans son intervention.

IL s’agit d’un lourd héritage de la tradition qui fait que la moitié de la population qui sont les femmes qui n’ont toujours pas la place qui leur revient dans tous les domaines. Dans les milliers d’actions dans le processus la présence des femmes reste illimitée. Dans cette même pensée les jeunes aussi sont moins sensibilisés à aller voter.

Il ne peut y avoir un Etat démocratique sans des droits fondamentaux des citoyens .Si aujourd’hui Mercy Corps convie les représentants de ces personnes dites marginalisées à parler et à débattre de leur droit c’est parce que pendant le processus électoral en Centrafrique ces c’est personnes ont été pour la plupart mises à l’écart.

Les assises de ce forum ont lieu grâce à la participation des partenaires comme INTERNIEWS,RONGD (Réseau des Organisations Non gouvernementales des Droits de l’Homme) et le RJDH (Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme) et des 38 participants venus de BOUAR BAMBARI et ceux de BANDUI venus des différents arrondissements sous financement de l’I.R.I .

Sagem / LEFACTEUR

LEFCATEUR. lf.info@yahoo.fr / tél.(+236)72502471 -  Hébergé par Overblog